Faut-il démarrer la transition vers ISO 9001 V2015?

Publié le par GILLET GOINARD FLORENCE

~~Beaucoup d’entreprises nous interrogent sur l’opportunité de démarrer la transition à la nouvelle version ISO 9001 ?

Oui bien sûr, en ce qui concerne les évolutions qui semblent logiques, pertinentes pour renforcer l’efficacité s’un système de management qualité en place.

Par exemple l’analyse du contexte interne et externe : une excellente occasion de prendre du recul, faire un état des lieux qualité au sein de son entreprise d’analyser ses points forts et les axes possibles de progrès. Il s’agit d’analyser la stratégie de l’entreprise, ses projets en cours, et à venir, son organisation ses résultats, ses résultats qualité produits, la performance des processus, les données en provenance des clients, les éléments factuels sur les fournisseurs etc .. On peut également par interviews faire émerger les dysfonctionnements, les irritants vécus par le personnel.
L’analyse du contexte concerne aussi l’étude de l’environnement de l’entreprise, sa place dans un éventuel groupe, son marché, ses concurrents, Elle inclut également la veille technologique, la veille réglementaire etc.. Tous ces éléments permettent d’établir une « photographie » de l’entreprise ; les forces (qu’il faut consolider) ses faiblesses (qu’il faut lever) ses menaces (contre lesquelles il faut se protéger) et les opportunités qu’il faut saisir. Un final, après analyse il est possible de formuler des orientations argumentées à la démarche qualité donc d’établir une politique qualité pertinente en adéquation avec la situation réelle de l’entreprise.

L’approche risques préconisée est aussi à forte valeur ajoutée : pour ne plus subir et être dans l’anticipation. Déjà abordée dans l’analyse du contexte, l’approche risques peut être développée au sein de chaque processus et dès la conception.
Parallèlement la recherche collective d’opportunités peut devenir une vraie mines d’idées d’amélioration : en réunion d’équipes, par suggestions, lors des revues de processus , des revues de directions, des audits, des écoutes clients .. il existe de nombreuses occasionns de faire ressortir des idées d’amélioration.

Une meilleure structuration des plans d’actions (avec identification des ressources nécessaires pour atteindre les objectifs fixés, le suivi de l’efficacité…) ,la création d’un plan de communication sont aussi deux pistes de progrès à lancer sans attendre .

En ce qui concerne les autres évolutions clés (notamment la gestion des connaissances) attendons de disposer d’éléments plus concrets pour s’engager.
Je resterais prudente sur la suppression de la notion de procédures et d’enregistrements au profit de celle d’informations documentées.. cela apporte-t-il quelque chose au système? Conservez précieusement vos procédures clés, fondatrices de votre système de management qualité (gestion, documentaires, maitrise du produit non conforme, actions correctives et préventives, audits internes..)
Ne jetez pas votre manuel qualité même s’il n’apparait plus comme une exigence normative, repensez le pour en faire un véritable outil de communication interne et externe N’oubliez pas le texte définitif sort en septembre 2015 et vous avez trois ans pour l’adopter !

Privilégiez le pas à pas si rien ne vous presse. En synhèse choisissez de faire évoluer votre système dans un souci permanent de création de valeur pour l’entreprise et vos clients !

Publié dans ISO 9001

Commenter cet article

Florence 16/06/2015 11:29

OUI! indéniablement ! l'analyse stratégique peut d'ailleurs être intégrée dans l'analyse du contexte interne de l'entreprise

Bertrand V 16/06/2015 06:21

En complément de l'analyse du contexte, c'est aussi le bon moment pour se pencher sur la stratégie de l''entreprise et s'assurer que la démarche qualité est bien en adéquation avec cette dernière.