Pour rater la certification ISO 9001 V2015 à tous les coups!

Publié le par GILLET GOINARD FLORENCE

~~Comme un vol aérien, le projet de certification se structure en une phase de décollage suivi d’un plan de vol (que l’on espère sans turbulences) et d’une étape d’atterrissage, de remise du certificat .sous les applaudissements !!

Rater votre décollage c’est prendre le risque de voir s’allumer dès le départ des alertes rouges et sauter en vol vos passagers affolés….. .

Voici comment rater surement votre démarrage qualité et même tout le vol…en 19 points:

1. Concentrez-vous sur une finalité et une seule : La certification ISO 9001 sans donner d’autres finalités à votre démarche. le diplôme point ! Oubliez d’expliquer l’intérêt de la démarche qualité pour l’entreprise et le personnel. Vous cherchez juste un certificat.

2. Du coup attaquez les actions qualité type : présentation des exigences de la norme en 34 slides ou réflexion sur la gestion des informations documentées : deux axes de travail bien rébarbatifs qui amèneront sans doute complexité et inquiétude aux participants

3. Déconnectez la politique qualité et ses objectifs de la stratégie d’entreprise pour éviter de lui donner du sens et d’embarquer le comité de direction. Le développement de l’entreprise est une chose, la qualité en est une autre..

4. Utilisez très tôt le vocabulaire normatif pour perdre rapidement votre auditoire. La qualité c’est sérieux est compliqué.. il faut faire un effort pour la comprendre ! cartographie, système de management, revue de processus, actions curatives, correctives, non-conformité, exigences relatives au produit…. !!!

5. Créez des groupes de travail sur au minimum 4 heures et sur des sujets fastidieux sans vraiment de valeur ajoutée immédiate pour les collaborateurs.. Il faut que chacun s’investisse vraiment . Ou autre version: inventez l’organisation tout seul dans votre coin pour aller plus vite..

6. Ne faites pas de diagnostic précis de la qualité perçue par les clients et les dysfonctionnements qui perturbent les collaborateurs et la direction . Cela vous évitera de donner envie et de travailler sur des axes prioritaires.

7. Ne communiquez pas ni en interne ni en externe pour éviter que chacun perçoive l’avancement de la démarche et soit rassuré sur son bon déroulement. C’est une perte de temps. Si des personnes veulent savoir où en est le projet, qu’ils vous adressent un mail..

8. Ne valorisez pas les bonnes pratiques existantes Contentez-vous de mettre le doigt sur ce qui manque et ce qui ne fonctionne pas bien. Cela permet d’associer vite une image négative à la démarche qualité .

9. Ne structurez votre démarche, ne donnez pas de vue globale du plan d’action . Chaque chose en son temps .. cela permet à chacun de se poser plein de questions et d’en chercher les réponses. C’est également un bon moyen pour tenir des délais !

10. Restez flou sur vos responsabilités et ceux des autres. La qualité c’est tous et chacun .. pas la peine de clarifier qui est responsable de quoi .. cela évite que les collaborateurs se fixent un cadre trop limité

11. Ne prenez pas appui sur les managers.. cela risquerait d’être considéré comme un signe de faiblesse.. Vous êtes seul le pilote de l’avion .. Ne demandez surtout pas d’aide à la direction qui vous a confié la tâche et a confiance en vous !

12. Cherchez ,testez des outils qualité originaux et très innovants . Oubliez les outils qui ont fait leurs preuves et qui pourraient donner une idée « vieillotte » à la démarche..

13. Isolez-vous pour de longues périodes de travail et de réflexion dans votre bureau. Un responsable qualité est un homme/une femme d’analyse.. Aller sur le terrain, échanger avec le personnel est une perte de temps..

14. Faites participer peu le personnel car aujourd’hui chacun est surchargé et ne peut trouver le temps de travailler à votre projet. Spectateur de la démarche.. c’est bien aussi !

15. Soyez ambitieux sur les indicateurs ; essayez d’en avoir au moins au total une bonne soixantaine pour faire sérieux. Mais rester flou sur les objectifs mesurables ..pour ne pas prendre de risque

16. N’embêtez pas votre direction à formuler une politique qualité spécifique.. Il y en a des tas de bien sur internet .. et puis la politique qualité de toute façon c’est bien de satisfaire les clients non ? faut pas chercher plus compliqué..

17. .Adoptez le célèbre slogan : « la qualité c’est écrire ce que l’on fait et faire ce que l’on a écrit »..une façon simple d’éviter de se remettre en cause et de gagner du temps

18. Sur des sujets spécifiques comme les achats , les ressources humaines, le développement .. bref les métiers de l’entreprise.. imposez les solutions. Les managers de ces entités n’y connaissent rien à l’ISO donc c’est à vous de jouer.

19. Challengez les équipes. la norme ISO 9001 version 2015 est "beaucooouuup" plus compliqué que la version 2015! Cela va donner à chacun encore plus envie de s'investir

J’en ai surement oublié.. vous m’aidez ?

Commenter cet article

Florence 26/11/2015 08:30

Bonjour Jessica
la diagnostic de la qualité perçue est effectivement à réaliser lors du diagnostic : au travers d'enquete de satisfaction et l'analyse des réclamations. C'est souvent piloté dans les petites entreprises par le service qualité
les principes d'une démarche qualité dans une PME ou une grande entreprise sont les memes et oui le déploiement dans les différents services (mais plutôt processus) sont à réaliser ...
bon courage !!

jessica 26/11/2015 07:10

Bonjour et merci pour cet article. J'ai une question comment est ce que le diagnostic de la qualité percue est effectué? Est ce au responsable qualite de le faire ? Ou auc commerciaux par ex. Aussi, le smq appliqué dans une entreprise de 50 pers aura t elle la meme demarche que celle dune entreprise de plus 3000 personnes ?? Doit - on oar exemple etablir des ramifications de la politique generale en plusieurs sous politique ? (Achat, production,...).Merci

florence 25/10/2015 21:34

OUI c'est vrai que les entreprises qui ont construit un système qualité sur un diagnostic solide auront bien moins de mal à passer en V2015
merci pour votre retour!
cordialement
florence

Burger karen 23/10/2015 08:40

Après 20 ans de qualité et les présentations que j'ai eu de la nouvelle version ISO 9001, j'ai surtout l'impression que beaucoup n'ont pas mis en place leur système de manière adaptée à leur entreprise et à ses risques au départ et que cette nouvelle version ne vient qu'appuyer sur des points de bon sens qui se sont perdus au fil des années. Merci en tout cas pour vos réflexions que j'ai toujours plaisir à lire.