Faut- il "Bruler " le système TOYOTA ?

Publié le par GILLET GOINARD FLORENCE

Toyota a déployé  depuis  longtemps un référentiel qualité qui a porté ses fruits et a permis d’hisser cette entreprise parmi les meilleurs en matière de qualité.. Le Toyota Production System  (TPS) est fondé sur  principes directeurs

·         Du contrôle intégré en production le plus en amont possible

·         La logique de flux tiré en production pour limiter les stocks et les en cours (Flux tendu)

·         La participation de chacun  à l’amélioration continue : un travail  transversal entre métiers et niveaux hiérarchiques

·         Une recherche permanente des gaspillages

Ce système ,qui a hissé TOYOTA à la première place des constructeurs automobiles, est d’autant plus intéressant qu’il associe une  double logique de performance: productivité et qualitative..

Et puis ...malgré la mise en place de ce système, Toyota a du rappeler l’année dernière  des millions de véhicules dans le monde entier. 
Alors à l’image des grands sportifs ou grandes vedettes idolâtrées  un jour  puis abandonnés le lendemain à la suite d’une contre performance ou faux pas, faut il oublier ce système ?

Et bien je dis non !..
Le système TOYOTA reste en matière de  qualité une valeur sure..en tout cas dans sa logique de construction . Sans doute faut il revoir sa mise en application mais il a indéniablement fait ses preuves et  mérite tout notre respect de qualiticiens
!

Cette crise m’incite plus à me poser deux questions :

Comment garantir l’application des bonnes pratiques dans le temps, dans chaque processus , chaque usine, chaque ligne, chaque jour … quand le TOP a été atteint…. ?
Comment concilier au quotidien la recherche globale de performance qualité et productivité ?

 Alors   apprenons  de  ce phénomène, soyons  vigilants, c’est aussi  dur d’atteindre des objectifs ambitieux que de les maintenir dans le temps… Rien n’est jamais acquis.. et les méthodes de travail sont autant à auditer que les résultats, les hommes, les techniques , l’organisation changent et les standards qualité doivent rester … Chaque jour passé est un challenge !

  D'accord ou pas ?

Commenter cet article

Yves-Ma 17/01/2011 10:26


Bonjour Florence,

ne connaissant malheureusement pas ce système élogieux, je m'autorise tout de même un petit commentaire :
"l'erreur est humaine"
Quelque soit le système FES (Faurecia) ou autre système "5 axes" (VALEO), se sont les hommes qui le mettent en oeuvre au quotidien, par leur décision et leurs actes.
Peut-être avons nous atteint les limites de tout système ?

Dans cette course à la performance, à la réduction des délais et au profit, quand est il du respect d'un système, quand parfois, certains sont prêt à fermer les yeux sur des non-conformités/dangers
pour atteindre leurs objectifs ?
Les cas du Concorde, et plus récemment du Médiator en sont de très bons exemples.

le TOP n'est jamais atteint, le principe de l'amélioration continue nous le rappelle constamment.
L'audit, le retour d'expérience, les boîtes à idée, les méthodes de résolution de problème sont autant d'outils qui nous permettent de garantir, d'apprendre de nos erreurs et d'améliorer les
pratiques dans le temps.

Quant à la recherche de performance qualité et productivité, elle ne devrait pas être conciliée. L'objectif d'un responsable de production n'est-il pas de fabriquer des produits conformes dans les
délais et coûts de fabrication alloués.

Dans cette course à la compétitivité, alors oui, appliquer les principes de la Qualité est un challenge quotidien... Le système Toyota est cependant paradoxal. Il oblige à collectionner les 0 pour
atteindre l'Excellence (0 stock, 0 papier, 0 délais, 0 non-conformités, 0 réclamations...)

Il a peut-être oublié une chose : que le risque 0 n'existe pas.


GILLET GOINARD FLORENCE 19/01/2011 08:10



merci Yves Marie de nous rappeller ces principes de base...
ET effectuvement le risque 0 n'existe pas..  A garder en mémoire


cordialment
Florence 



jylp3 12/01/2011 10:57


En parfaite adhésion à votre vision.
Quand celui qui était porté au nues, par ses prophètes, se retrouve en difficulté, probablement pour ne pas avoir appliqué a cet instant précis ses propres préceptes, cela ne doit pour moi que
renforcer la foi des croyants : la preuve par l’exemple.
Merci