ISO 9001 V2012...Pour ou Contre ?

Publié le par GILLET GOINARD FLORENCE

La norme ISO 9001 devrait évoluer en 2012. Le comité technique de l’ISO souhaite faire évoluer de manière significative cette norme  pour l’ajuster ,  améliorer sa pertinence au regard des besoins des utilisateurs et du contexte économique.
Une grande enquête  en 11 langues  va être  d’ ailleurs lancée pour recueillir l’avis et les besoins des utilisateurs et experts

 

On annonce d’ores et déjà 20 axes de réflexions;

  1. Inclusion de l’approche management du risque qualité
  2.  Développement des notions de résultat, d’amélioration et d’efficacité
  3. Adéquation plus forte entre les exigences de l’ISO 9001 et les 8 principes de la qualité
  4. Inclusion de la notion de management du cycle de vie du produit
  5. Renforcement de la notion de conformité produit
  6. Introduction claire de la gestion des ressources financières dans le management des ressources
  7. Accentuation des exigences liées à la maintenance des infrastructures
  8. Alignement du texte avec les pratiques générales de management
  9. Meilleure description du principe de management des processus
  10. Evaluation du principe de la transmission de savoir sur la conformité produit
  11. Clarification des notions de compétences, habilitation, qualification et formation
  12. Développement de la chaîne d’approvisionnement
  13. Prise de décision sur l’inclusion explicite ou non, de l’utilisation d’outils (AMDEC par exemple)
  14. Différenciation accrue entre les principes de communication et d’information
  15. Introduction des concepts d’innovation et d’amélioration
  16. Structuration avec les autres normes de management (14001, 18001…)
  17. Inclusion de l’impact de la technologie dans le management de l’information
  18. Développement et affirmation de l’implication du top management dans le SMQ
  19. Elargissement du concept de client (final, utilisateur, externe…)
  20. Introduction des notions d’adaptabilité de l’organisme face aux changements

Cela m’interpelle un peu .. Si certains axes de réflexion me semblent pertinents :  ( le renforcement de la notion de conformité de produit,   de la transmission du savoir, l’inclusion au management des risques., )  d’autres me semblent encore trop peu évoqués ( analyse qualitative des besoins clients., déclinaison et suivi des objectifs., maitrise de la qualité en production  ) ,je m’inquiète  aussi de  l’inflation d’ exigences  qui  risque  de rendre le modèle indigeste et rebuter les directions frileuses..

Trop c’est trop ! pensons un peu aux petites entreprises qui se lancent dans la démarche. sans équipe qualité étoffée.. Ne faudrait il pas revenir à des fondamentaux et s’ assurer du bon fonctionnement de ces basiques  et de leur pertinence ?
Soyons honnêtes…. De nombreuses  entreprises certifiées ISO 9001 V2008  aujourd’hui n’ont pas  aujourd’hui de systèmes qualité si robustes  que ca … (c'est-à-dire garantissant réellement la satisfaction des clients du premier coup à tous les coups au moindre coup…..) Elles ont développé un système global peut être trop global qui oublie parfois les réalités terrain

Je «  milite » pour  une norme ISO 9001 revue  à la fois plus simple et plus explicite, plus opérationnelle autour des processus de production. Je « milite »    aussi pour des audits de certification parfois plus rigoureux qui donneraient un réel sens à la délivrance du certificat.. Enfin je serais assez pour différents niveaux d’exigences,  ISO 9001 niv 1, niv 2 , niv 3 .. pour motiver les entreprises à rechercher plus de maturité mais de manière progressive ..

 Et vous qu’en pensez vous ?

Commenter cet article

CICERO 04/02/2011 08:40


Bonjour,
L'enquête est ouverte jusqu'au 28 février.
Ce qui finalement laissera peu de temps au comité pour s'appuyer sur les retours de l'enquête. J'espère qu'ils prendront le temps de réviser la norme quitte à ce que la publication soit retardée...


CICERO 03/02/2011 18:47


Je vous rejoins sur ces aspects :

* Faciliter l’accès à la qualité aux TPE avec un référentiel axé sur les principes fondamentaux du management.

* Apporter plus de rigueur et donc de sens aux audits de certification. On retrouve bien trop souvent dans la nature des entreprises qui agitent leur certificat sans réellement être orienté client,
ni vouloir s’améliorer.

* Faire évoluer les référentiels de sorte à permettre une amélioration progressive des organismes, avec plusieurs niveaux de certification en fonction de la maturité des systèmes.

On peut tous tenter de faire évoluer les choses dans le bon sens... en répondant à l'enquête dans un premier temps.


GILLET GOINARD FLORENCE 04/02/2011 07:53



Bonjour


j'ame bien l'expresson "agiter son certificat!"


Savez vous jusque quand cette enquete est ouverte ?


cordialement


Florence



TMT M 24/11/2010 10:39


Bonjour,

La révision de la norme ISO 9001 est plutôt prévue pour 2015 que 2012 et il y a une grande enquête lancée par l'iso (comment vous l'utilisez actuellement, ce que vous aimeriez y trouver lors de sa
prochaine révision). Voici le lien vers l'enquête en langue française :
https://www.surveymonkey.com/s/76283BT

IL FAUT PARTICIPER MASSIVEMENT CAR EN FRANCE NOUS AVONS UN PROBLEME : deux personnes seulement représentent la France au comité international pendant que des pays comme les USA ou le Japon on
environ 20 représentants chacun ... donc un représentant dans chaque groupe de travail. Aidez nos deux représentants en répondant à l'enquête ISO pour qu'ils connaissent les souhaits des
utilisateurs Français !


GILLET GOINARD FLORENCE 02/12/2010 09:47



Oui vous avez raison


il faur impérativement participer à cette enquete !


cordialement


Florence



Radio-protec 16/11/2010 17:39


Bonjour,
Je commence par un sujet fort:

Développement des notions de résultat, d’amélioration et d’efficacité. Ouf, la pauvre direction vas être obligée de mouiller la chemise. Surtout si ces améliorations s'adressent aux fonctions et
non plus "qu'a la qualité".

Inclusion de la notion de management du cycle de vie du produit ; Élargissement du concept de client (final, utilisateur, externe…): Bien, comme ça les fournisseurs même après avoir refilés leur
matériel et matériaux juste pour qu'il puissent capitalisé sur les retours clients.

Renforcement de la notion de conformité produit : IDEM

Introduction claire de la gestion des ressources financières dans le management des ressources : pourquoi pas, surtout pour les finances.

Accentuation des exigences liées à la maintenance des infrastructures : oui, mais sur quelles bases de références.

Alignement du texte avec les pratiques générales de management : ????

Meilleure description du principe de management des processus : Les manageurs vont encore se plaindre. Mais, il ne vous dirons jamais que le management de la qualité rime avec management du
personnel.

Évaluation du principe de la transmission de savoir sur la conformité produit : Bien

Différenciation accrue entre les principes de communication et d’information: pour certains il faudra le mettre en place au moins l'un des deux.

Introduction des concepts d’innovation et d’amélioration : Bien, qui n'avance pas recule.

Structuration avec les autres normes de management (14001, 18001…) : La 18001 n'est pas iso et d'autre ce n'est forcement la plus adapter à une PME (voir ILO-OHS 2001, pas Iso, mais presque
O.I.T)

Inclusion de l’impact de la technologie dans le management de l’information : étrange.

Introduction des notions d’adaptabilité de l’organisme face aux changements : Why not, aprés tout un monolithe peut etre certifié.


Pour finir, et oui bien sur un organisme de certification indépendant. J'ai pense qu'il en existe; Mais, ils ne sont pas encore les plus connus. (du moins, par les profanes)

Je suis suit sur ton un sec ou cynique. Mais, il serait temps que la certification ne soit pas dû, parce qu'elle est payée.

Bon, je vous laisse je passe un oral pour ma master qualité, jeudi 26. J'ai encore plein de chose à préparer et à répéter aussi.

Slts


Philippe 12/11/2010 15:13


bonjour,

voici un commentaire sur un commentaire...

l'utilisation des cartes de contrôle, ou MSP, n'est pas limitée aux produits normalisés. En effet, comme l'indique plus explicitement le terme Maitrise Statistique des Processus, la technique
s'applique bien aux processus, même administratifs ou commerciaux. Vous trouverez plusieurs exemples de ce type d'application dans Hors de la Crise (de Deming), ouvrage de référence que je citais
précédemment.

De plus l'outil est en réalité plus simple que ce que le milieu automobile pourrait nous le laisser croire, et s'appliquerait à mon avis très bien dans le cadre d'une norme ISO 9001 qui voudrait
rester simple et légère.

cordialement


GILLET GOINARD FLORENCE 13/11/2010 10:44



Bonjour Philippe


oui c'est vrai que le MSP a une connotation très industriels et grande série..


avez vous personnellement une expérience d'utilisation de MSP  dans d'autres secteurs ?cordialement