le SURU RAKU c'est quoi ?

Publié le par GILLET GOINARD FLORENCE

Cette semaine surfant sur les sites qualité québécois je  tombe sur un billet parlant d'une usine appliquant le SURU-RAKU .... KESAKO ???

 

D’abord une traduction : suru  et  raku .. veulent dire  « calme et facile » .. attractif non ?

Ensuite un objectif : le suru-raku a pour objectif d’assurer au sein de l’entreprise des opérations « équilibrées »..
C'est-à-dire des opérations  qui assureront à la fois la satisfaction des clients  tout en respectant la santé et la sécurité des salariés . Le tout dans un souci permanent de rentabilité..
Cette méthode est basée avant tout sur la participation, la  standardisation, et l’amélioration continue..!

Le point fort du SURU RAKU est l’établissement  en équipe d’un standard connu et appliqué par  chacun.
D’ailleurs le SURU RAKU est présenté comme une méthode de standardisation avant tout..

  

Pour l’origine du Suru-raku   il faut aller  chercher chez Bridgetstone, groupe japonais  leader  l’industriel du caoutchouc..

 

 Les résultats concrets de la méthode sur le site   et présentés par      Bridgestone Canada inc (Gagnant de la médaille d’or du public au Salon MPA (Montréal, novembre 2009) donnent envie ...

  • Amélioration de l’environnement de travail
  • Amélioration du climat :Meilleures relations entre gestionnaires et représentants syndicaux Meilleures relations entre superviseurs et employés
  • Meilleure productivité.

Rien de révolutionnaire en fait me direz vous ?

Sans doute .....mais ce que j'ai aimé dans cette approche est la place donnée aux équipes. et plus globalement à l'humain.

Le standard appliqué est défini avec les collaborateurs , qui en équipe recherche "la" meilleure  pratique (filmée)  . IL est validé par une équipe pluridisciplinaire, décrit précisement ...et fait l'objet de formation
La réussite de la méthode passe par l'appropriation  et l'amélioration continue (loin du '"ecrire ce que l'on fait et faire ce qu'a écrit"..) Le SURU RAKU engage les employés  dans une logique à la fois d'application et d'atteinte de résultats

On vérifie que le standard est compris, appliqué et efficace..

L'objectif visé est donc la réduction des écarts entre les pratiques réelles et le  standard (qui assure qualité, productivité et sécurité) . en s'appuyant sur la participation de chacun.. Le salarié devient acteur et non plus simple spectateur

Du bon  sens surement mais peut etre un moyen de conjuguer productivité, sécurité , qualité et  reconnaissance..

 

Commenter cet article

maurin 05/11/2011 21:09


Bonjour Florence
Encore un grand merci pour cet article, car en voilà une belle idée ! je ne connaissais pas le SURU RAKU ! je vais donc y regarder de plus près.
Depuis votre réflexion sur le bon usage de de la messagerie électronique, mon organisation a lancé une étude qui doit déboucher vers une charte que les utilisateurs vont nous aider à élaborer. Une
journée sans mail annoncée et expliquée va faire émerger les premiers éléments d'une réflexion collaborative. Vous voyez nous nous servons de tout. Il faut bien admettre que vos réflexions arrivent
toujours dans un contexte où les "qualiticiens" peuvent en faire quelque chose pour améliorer le fonctionnement.
Bien à bous.
Claire


GILLET GOINARD FLORENCE 07/11/2011 08:14



Bonjour Claire


une journée sans mail .. bravo d'oser !..  Bravo! On attend  avec impatience la suite


cordialement


florence