Les 5 pour quoi ou l'obession des résultats opérationnels

Publié le par GILLET GOINARD FLORENCE

Quand il s'agit de démontrer l'intéret de la démarche qualité, nous présentons des arguments généraux ( protection du capital client, rentabilité, acces à des marchés..) certes réels mais parfois trop éloignés des préoccupations du personnel ..

 

Alors il faut parfois être plus pragmatique et ne pas hésiter à travailler notre argumentaire.. Sans doute faut il raisonner dans une logique plus opérationnelle, plus réaliste ...

Pour ce faire je vous propose de travailler  avec la méthode des 5  Mais Pour Quoi ?
Attention! non pas les 5 pourquoi en un mot qui nous permettre de remonter aux causes racines d'un problème.. IL s"agit bien des 5 Pour quoi pour aller chercher la vraie finalité d'une action qualité..

 

Prenons un exemple ..

L'application des procédures qualité  est nécessaire .. C'est un fait ... elle permet de partager des bonnes pratiques mais pour quoi ? pour éviter des  dysfonctionnements ... Mais pour quoi ? peut etre perdre moins de temps  et subir moins de stress... Nous sommes ici dans une dimension plus proche des préoccupations des  collaborateurs de l'entreprise

 

De meme si nous voulons travailler à résoudre un  probleme .. Pour quoi ? pour , par exemple,   éviter les réclamations clients ? pour quoi ? diminuer nos couts de non qualité de 50 000 euros ? pour quoi ? améliorer notre rentabilité et atteindre nos objectifs ?

 

Comme les 5 Pourquoi , cette méthode des 5MPQ (5 Mais Pour Quoi ?) n'est pas à appliquer à " la lettre". On ne doit pas forcément aller jusqu'à 5 .. mais cette façon de pensée nous aident à raisonner "création de valeur"

Le "pour quoi" nous permet de chercher  ce que voulons véritablement améliorer dans l'entreprise, ce que  nous cherchons à obtenir . des arguments qui vont "parler" aux managers ou aux collaborateurs , selon la cible visée..

Stoppons les YAKA ; FAUKON..

Cherchons résolument avant à démontrer l'interet de la démarche..

 Si  nous n'arrivons pas à remonter à des résultats concrets et surtout mesurables pour l'entreprise  à l'application d' un indicateur, d'une action, d' une procédure   ne devrions nous pas nous  interroger  sur la crédibilité de notre démarche qualité?

 

la question est lancée ...!

 

 

Publié dans Outils qualité

Commenter cet article

MIG 08/04/2012 17:39

deux exemples vécus :
1 : L'arrivée de nouveaux collaborateurs, le temps d'intégration et d'appropriation "du fonctionnement de l'entreprise " est réduit de façon importante.

2 : La valorisation de l'entreprise lors d'une cession ou d'une transmission. Dans certains cas l’existence d'une certification ISO 9001 à même été décisive pour le "repreneur".

Patricia B. 06/04/2012 19:37

Florence, tu enfonces une porte ouverte....ou qui devrait l'être. Ceci rejoint l'un de tes articles précédents dans lequel tu mettais en avant la nécessité d'aller sur le terrain.