Qualité aux achats ... pour ne plus recevoir de non qualité..

Publié le par GILLET GOINARD FLORENCE

Une des » lois » clés  de la qualité est bien évidemment «  ne pas recevoir de non qualité »

Ce postulat implique  5 évidences :

1-La nécessité de définir précisément  ce que l’on attend de ses fournisseurs en matière d’organisation qualité et, parallèlement,   le niveau de qualité attendu   en ce qui concerne le produit ou prestation acheté (e) : quels sont les besoins à satisfaire ? quelles caractéristiques ou spécifications fixées ? quel est le pourcentage acceptable de produits non conformes par lot livré ? Quelles sont les exigences en matière de quantité et de délai ?

2-L’importance  de vérifier, en amont,  si  les  fournisseurs pressentis sont capables ou pas  de livrer le niveau qualité défini de manière régulière et  capable de réagir efficacement   dans le délai indu en cas de problème. Cette analyse se fait au travers de questionnaire d’évaluation mais surtout d’audits terrain (surtout si le produit/service acheté est critique.
Cette étape inclut notamment  le contrôle des produits fabriqués, l’évaluation de la maturité du  système qualité des fournisseurs
A ce stade le rapport qualité /prix prend toute son importance. Un contrôle réception  coute cher à l’entreprise ;  et donc si l’évaluation démontre l’assurance de  livraisons conformes  à tous les coups, les acheteurs devront  accepter « d’acheter » cette garantie. Tout comme en tant que consommateur on  accepte d’acheter plus cher un produit de qualité supérieure. Services  Achats et Qualité doivent conjuguer leur compétence pour acheter aux plus juste prix

3-le contrat signé, les attendus définis, les garanties prises.. le fournisseur maintenant  livrer ses produits et services à l’entreprise qui choisit ou pas de contrôler les livraisons. Les contrôles  réception ne sont pas forcément systématiques. Des fréquents dans les années 80, ils sont progressivement réduits grâce à la mise en place de l’Assurance Qualité Fournisseur (AQF)…Reste que chaque cas est spécifique et que selon le type d’entreprise, le type et criticité de produit/service acheté, la maitrise de la qualité du fournisseur,   ils seront nécessaires ou pas

4- Notre quatrième point concerne le suivi de la performance des fournisseurs.  Un suivi régulier qui dépend de l’importance du fournisseur et du  niveau de confiance. On me demande fréquemment quels indicateurs utiliser ? et ma réponse est invariable  « que voulez-vous suivre ? Quels critères qualité sont importants pour vous «  Il est  souvent très utile dans ce cadre  d’identifier 4, 5 indicateurs clés et de les globaliser sous une seule mesure.

5- Pas de suivi sans pilotage . Nous terminerons donc par  le management des fournisseurs ,  l’étape qui induit constat, analyse et décision …Qu’il s’agisse de faire progresser qualitativement le fournisseur , d’arreter une collaboration , de réduire ou d’augmenter les volumes, le bilan fait l’objet d’un compte rendu et d’un plan d’action validé par les deux parties

 

5 étapes clés ... appliquées ou pas ?


 

Publié dans Outils qualité

Commenter cet article