Qualité et Football ; un même challenge ?

Publié le par GILLET GOINARD FLORENCE

 

Bon pas vraiment passionnée, j’avoue que l’engouement actuel et collectif pour la coupe du monde de football me pousse à me poser une question existentialiste : la qualité et le football sont ils deux mondes  si éloignés  l’un des autres ?

 

Parce que finalement :

·         dans le cadre d’une démarche qualité, chacun a un rôle à jouer à l’image de celui tenu par les joueurs dans l’équipe de football

·         Le chef d’entreprise est le dirigeant du club, le comité de direction est le staff technique, le responsable qualité est l’entraîneur ( ?!), la direction des ressources humaines joue le rôle du directeur sportif et les collaborateurs constituent l’équipe.

…À chacun sa contribution, à chacun sa mission…

Si nous poussons plus avant la comparaison, notre équipe de joueurs (l’entreprise dans sa globalité) est sur le terrain (le marché) face à des équipes adverses (des concurrents). Ces équipes disputent un championnat. Certaines montent sur le podium, accèdent à la coupe du monde … d’autres sont reléguées en division inférieure

Ceux qui jugent de la qualité de la performance sont les spectateurs autrement dit les clients qui payent.

 

Les règles du jeu sont dictées par le marché mais chaque équipe a sa propre éthique. En cas de non-respect des règles, l’arbitre représentant la réglementation intervient (plus ou moins bien je vous l’accorde..).

Chaque équipe conserve son propre niveau d’exigence interne. Le dirigeant, le staff et l’entraîneur sont là pour valoriser les fortes implications mais aussi pour sanctionner les manquements à la discipline collective


Qu’est ce qui donne envie aux joueurs d’un club de se dépasser ? (et loin de moi un débat sur notre équipe nationale !!). 3 facteurs clés:

Le challenge, le projet du club. Dans l’entreprise, les collaborateurs les plus motivés se retrouvent au sein des sociétés qui expriment clairement leur vision, et dont les directions donnent sans cesse le cap à tenir, affirment leur ambition et précisent les résultats à obtenir. Ces entreprises ont clairement identifié leurs adversaires (pour qui et contre qui se bat-on ?) et se donnent des objectifs ambitieux et réalistes. Elles vont de l’avant, avec enthousiasme et détermination. Ne dit-on pas que la qualité première de l’entraîneur d’une équipe, d’un collectif, est d’être entraînant !

La motivation personnelle fait également partie des éléments à prendre en compte. Chaque joueur doit pouvoir trouver à chaque match des conditions qui lui donnent envie de se dépasser : une valorisation de son rôle dans l’équipe, les encouragements du staff, une aide morale et technique en cas de besoin, une prime!..... Il aspire aussi  à ressentir la confiance de son entraîneur lorsqu’ il progresse et qu’il accepte qu’il ne réussisse pas toutes ses passes. Chaque erreur  est l’occasion de progresser collectivement.
Une condition préalable étant que chaque joueur soit au niveau de l’équipe en termes de condition physique et mentale. Le talent et la compétence demeurent les critères incontournables pour occuper un poste dans une équipe ou une entreprise… Certains joueurs de deuxième division ne pourront jamais postuler en première division

Le troisième facteur est celui des moyens. Les joueurs disposent-ils des installations, des conditions de travail adaptées (soins médicaux, matériels, structures sportives, moyens logistiques, tenue) ? L’analogie avec l’entreprise est évidente.

Le fait de partager la victoire ou la défaite est aussi un élément moteur. On apprend souvent plus dans la défaite que dans la victoire à condition qu’elle ne se répète pas ! On peut perdre quelques matchs mais pas tout le championnat. !Savoir se réunir et tirer partie positivement d’un échec est une force. Savoir fêter la victoire aussi, et non seulement les réussites finales mais toutes les victoires intermédiaires.
Créer des liens entre les joueurs facilite la qualité du jeu. Dans l’entreprise, créer des équipes soudées et complémentaires est un atout. La troisième mi-temps est un temps à part entière de la vie de l’équipe. Réinventons-la dans nos sociétés !

 

Et promis, c’est la dernière fois que je parle foot dans ce blog !

Commenter cet article