Revue de processus ou d'activité: une pratique managériale!

Publié le par GILLET GOINARD FLORENCE

Ah si j'étais optimiste ( pour paraphraser une chanson de Lynda Lemay ecoutée ce matin)... je me dirais que  tous les managers, pilotes de processus  et autres directeurs opérationnels ont tous compris l'interet des revues d'activités!..

 

Mais en ce jour bien gris, force est de constater que peu de responsables usent de cet outil pour piloter leur activité..

 

A priori la revue de processus (ou d'activité selon le champ d'application )réalisées dans le cadre de l'ISO 9001 est  une simple réunion au cours de laquelle on passe en revue les indicateurs, les plans d'action en cours, les incidents qualité, les dysfonctionnements les plus courants..

Dans la pratique, bien utilisée ce moment d'échanges avec ses collaborateurs peut etre une pratique managériale à forte valeur ajoutée..

 

Il s'agit en effet pour le manager de se poser les  12 questions clés:

  1. mon activité/ processus est elle définie de façon explicite (finalité-périmètre- entrées/sorties-etc..)? cette vision est elle partagée?
  2. mon activité est elle maitrisée qualitativement ? a t on repéré les facteurs influents ? ces facteurs sont ils sous controle?
  3. les risques associés au processus ont ils été identifiés? evalués?
  4. la preuve de la maitrise de ces risques peut elle etre apportée?
  5. des indicateurs permettent ils de mesurer la performance de mon activité sous le triple angle (qualité/couts/délai)?  attention on rajoute aussi maintenant la dimension enviornnementale et santé/sécurité !
  6. un cycle PDCA est il mis en oeuvre pour engager l'activité dans une logique de progrès continu? ainsi des objectifs ont ils été  associés aux indicateurs? doit on également  ajouter des indicateurs et objectifs pour etre aligné à la stratégie de l'entreprise?
  7. a t on identifié les  facteurs clés qui  permettront d'atteindre les objectifs fixés?  l'action sur ces facteurs est elle formalisée dans un plan d'action?
  8. A la date de la revue où en est on ? quels résultats obtenons nous ? les acteurs sur les facteurs ont ils donnés des résultats ? si non pourquoi ?
  9. plus globalement ,quels sont les faits marquants liés au fonctionnement du processus ( résultats d'audits internes, analyse dysfonctionnements internes, remontées personnel,  ecoute clients , analyse controle de gestion ... )?
  10. l'analyse de ces données impose t elle la mise en place d'actions de progrès?
  11. quels sont les besoins en ressources pour mon activité ? en quoi ces nouvelles ressources me permettront d'améliorer le fonctionnement du processus?
  12. comment améliorer paralèllement améliorer l'efficience de mon activité ? comment faire plus simple ? plus agile ?

 

12 questions qui permettent d'hisser les processus vers l'excellence..

Ce travail va etre bien sur  etre appuyé par une décision managériale qui dépend le l'importance du processus ou de l'activité au sein de l'entreprise..

 

Si j'étais optimiste, je penserais que les managers se posent bien ces questions et que la dimension qualité un des élements clés de leur réflexion!

 

Si j'étais optimiste ...

 

 

 

 

 

 

Publié dans processus

Commenter cet article

ZERIZER Djamel 07/03/2012 15:03

Bonsoir

vous me trouvez en phase avec vous sur ces questions et j'ai bien apprecier les douze (12) questions que doit se poser tous Manager.
hélas le soucie de production et la non exigence des clients fait de tel que la QUALITE soit un soucie de moindre rang.

ZERIZER Djamel 07/03/2012 11:08

en lisant cet article nous nous rendons compte que la question primaire reste d'actualité "le qui fait quoi?" si des reponses claires sont données a cette question et que les contours sont bien
definis et connus par l'ensemble des acteurs agissant dans l'organisme, rajoutez a ça des objectifs atteiniables et mesurables. les managers seront plus aptes a donner les meilleurs resultats et
seront plus capables d'identifier les besoins en ressources qui sont generalement génératrice de surcout, de mettre en place des actions de progres et bien sur l'assurance qualité sera de mise et
le PDCA sera un outil de travail.
nous avons remarqué que parfois on oublie la raison d'etre d'une entreprise ou d'une organisation et l'ensemble des acteurs sombrent dans des zones de chevauchement et d'ombres que laisse
l'organisation.

GILLET GOINARD FLORENCE 07/03/2012 14:26



Bonjour Dajmel


merci pour cet éclairage ...
la clarification des roles et des  objectifs à atteindre est effectivement, vous avez raison de le souligner une des conditions de réussité du management des entreprises

Cordiallement


Florence